Urbex Bretagne: des lieux magnifiques et oubliés à découvrir

La Bretagne possède des lieux incroyables qui méritent d’être redécouverts.

À propos de la pratique de l’Urbex

Urbex, c’est un mot composé issu de la contraction de deux mots anglais : urban et explore. Cette pratique consiste en une exploration des vieux châteaux et maisons oubliées, des chantiers abandonnés, des friches industrielles,… Tous des lieux laissés à l’abandon, très souvent insolites et qui sont interdits d’accès. L’Urbex, très en vogue en Bretagne, vous permettra de découvrir de nombreux endroits magnifiques et incroyables de la Bretagne oubliée. Un nombre important de jeunes passionnés et aventureux s’adonnent à cette pratique, bien que parfois très dangereuse pour leur sécurité. Désormais, grâce à ce site, ils peuvent publier leurs découvertes, en images accompagnées d’une description des lieux, pour en faire profiter le public. Le nombre d’utilisateurs du site ne cesse d’augmenter, car de plus en plus de jeunes français sont passionnés par la découverte de leur environnement. Ce désir de découvrir des endroits dont l’existence reste insoupçonnée représente une véritable motivation dans leur vie. Chose un peu surprenante, la sortie du film « Urban explorer » en 2014 a suscité encore plus d’engouement pour cette pratique.

Le processus de l’Urbex est plutôt simple. Il suffit de repérer un lieu abandonné ou interdit et de partir à l’aventure. Bien sûr, il faudra se munir de son équipement (torche, casque, corde, appareil photo,…). Arrivés sur les lieux, ils prennent de nombreuses photos ou tournent des vidéos tout au long de la visite. Ensuite, ils les partagent sur la toile. Le seul critère à prendre en compte, c’est le côté insolite ou en friche du lieu exploré. En réalité cette pratique existe depuis toujours, même chez les enfants très jeunes. Le simple fait d’entrer par curiosité dans une maison abandonnée, seul ou avec des amis, pour jouer à se faire peur ou pour montrer son courage,… c’est déjà ça l’Urbex. Donc la toile aura juste contribué au développement de la pratique. La politique du site est de ne jamais donner l’adresse d’un lieu exploré. Vous aurez juste les photos et la description, mais jamais la situation géographique précise. C’est pour éviter la dégradation des lieux et les cas d’accidents qui pourraient survenir si certains imprudents décidaient de s’y aventurer.

Le but même de l’Urbex, c’est de braver les interdictions, car ces lieux sont interdits d’accès au public. Mais l’Urbex, ce « sport extrême » qui procure tant d’adrénaline n’est pas à la portée de tous, il est plein de dangers. En effet, il y a quelques règles de sécurité à respecter, se fixer soi-même des limites à ne pas franchir, comme le fait de ne jamais explorer seul en pleine nuit par exemple,… Et c’est le respect de ces règles qui permet aux meilleurs urbexeurs de toujours rentrer sains et saufs de leurs explorations. Il est primordial de faire toujours très attention, de bien regarder où on met les pieds et de rester bien conscient des risques que l’on prend. Car lorsqu’on visite de vieilles maisons, ou des chantiers désaffectés, il faut garder à l’esprit que les installations ne tiennent plus forcément, que le plancher peut céder à tout moment, que les jointures des portes ont peut-être déjà été entièrement rongées par des insectes, et qu’elles peuvent vous tomber dessus n’importe quand. Que ce soit en journée ou en pleine nuit, la prudence est toujours de rigueur. Parce que c’est bien de vivre sa passion, mais il faut veiller à y ajouter une bonne dose de raison pour ne pas « se perdre quelque part en chemin ».

Quelques-uns de ces lieux magnifiques et oubliés de la Bretagne

Il y a une multitude de sites abandonnés et découverts par les urbexeurs en Bretagne. Voici quelques-uns parmi les plus extraordinaires.

Le château Pierre Chanal

Ce magnifique château abandonné, bordé par une rivière, se trouve dans un domaine breton. Il existe apparemment depuis les années 1500. Il a subi de nombreuses reprises des réaménagements mais a finalement été désaffecté. C’est un lieu tranquille et paisible et le cadre est vraiment beau. Une partie du bâtiment est en ruine, et presque entièrement effondrée. Il n’y a plus vraiment beaucoup de choses à découvrir, à part quelques objets très vieux et poussiéreux. La plus belle partie du château est sa chapelle qui est restée malgré tout un lieu plein de charme. Sur place, la vue est magnifique, c’est un très bel endroit et surtout idéalement situé. Mais jusque-là, aucun projet de réaménagement n’est prévu pour ce château.

Le parc préhistorique breton

C’est une exploration pas comme les autres, dans le Finistère en Bretagne. Ce parc préhistorique laissé à l’abandon est plein de mystère, car il n’y a pas vraiment d’informations à son sujet. Le dernier propriétaire connu avait prévu d’y construire un parc d’attractions, mais il fut emporté par la mort avant de terminer son projet. Depuis lors, le terrain est resté abandonné, avec pour seule bâtisse, une petite loge qui sert d’abri à un singe. Le parc aurait même abrité un Tyrannosaure et un Mammouth. Il est assez difficile à localiser, car c’est un endroit perdu dans la forêt. Mais finalement, il offre un moment agréable d’exploration et de découvertes insolites.

Le Château Jaycee Dugard

Ce château abandonné depuis plusieurs années est caché dans une végétation, à l’écart d’un village breton. Il est devenu célèbre grâce à un écrivain français de grande renommée qui y a vécu jusqu’à sa mort. Malheureusement, depuis son décès, toute cette grande propriété fait l’objet d’une indifférence totale. Sa façade est vraiment impressionnante. Belle ou moche, on ne saurait le dire exactement, toujours est-il que cette demeure a un aspect de château hanté. L’intérieur est quasiment vide, à part un piano oublié au rez-de-chaussée, plus ou moins encore en bon état. Il réside donc tout seul dans cette immense demeure, sombre et glaciale. Malheureusement, à ce jour aucun projet de réaménagement n’est prévu pour ce château.

 

La Bretagne, cette belle région de France abrite de nombreux trésors historiques. Plusieurs d’entre eux sont restés dans l’ombre de nombreuses années et décennies. Mais désormais, grâce à l’Urbex, tous seront bientôt dévoilés et montrés au public.