Que faut-il savoir à propos du chateau de Troussay

Château de Troussay, comme si vous étiez chez vous !

L’histoire du château de Troussay !

Vous êtes jeunes et entendez souvent parler du château de Troussay. Mieux, par chance, vous êtes même allés le visiter. Mais connaissez-vous vraiment son histoire ? Non ? Aucune inquiétude ! Dans cet article, il sera question de vous parler dans un premier temps de l’histoire de ce château tout en faisant sa description dans un second temps. Rassurez-vous, nous n’allons pas finir sans vous donner quelques avis des gens qui ont eu l’occasion de le visiter. Le programme vous intéresse ? Eh ben, nous aussi. Prenez donc un instant et lisez jusqu’au bout.

Situé dans la commune de Cheverny, le château de Troussay est incontestablement l’un des plus petits châteaux de la Loire. Petit de taille à l’image de son histoire, car n’ayant été vendu que deux fois de toute son histoire, le château de Troussay est devenu monument historique le 25 janvier 2000. Cependant, l’histoire a commencé en 1450, l’année de pose de la première pierre de ce qui sera appelé monument, des dizaines de décennies plus tard. Notons que le premier seigneur du lieu était Robert de Bugy, alors écuyer du roi François 1er. Les premiers travaux sur le domaine ont été enregistrés au XVIIe siècle et consistaient à non seulement agrandir le domaine, mais y construire deux ailes tout en implantant dans l’arrière-cour, l’un des meilleurs parcs de la région, avec un design français. Premier tournant dans l’histoire du domaine, changement de propriétaire en 1 732. En effet la dernière héritière de la famille Bugy, céda l’édifice à la famille Pelluys, une personnalité de la bourgeoisie. De sa date de cession jusqu’en 1832, le château, par le hasard des héritages, a connu plusieurs propriétaires et c’est autour de Louis de la Saussaye que le château a pris une autre dimension. Il restaura donc, le château qui était malheureusement en train de perdre vie et abandonné. Notons que Monsieur Saussaye était historien des châteaux de la Loire, membre de l’Institut… bref, une tête bien faite, en peu de mots. Il avait pour motivation ultime, la conservation et la sauvegarde du patrimoine car étant ami avec Prosper Mérimée et Félix Duban. Malheureusement, en 1990, Louis de la Saussaye rendit l’âme et le château fut, une deuxième fois, vendu. Les heureux nouveaux propriétaires n’étaient rien d’autre que les ascendants des propriétaires actuels. Ainsi, depuis plus de 600 ans, le château de Troussay est resté propriété de la même famille jusqu’à nos jours.

Les caractéristiques du château de Troussay…

Comme tout monument, le château de Troussay a ses particularités qui le différencient des autres monuments. Bien qu’il soit le plus petit des châteaux dans le Loire, il comporte deux façades, un parc, une cour d’honneur et un musée… qui font de ce monument, un lieu attractif. Allons donc à la découverte de ces particularités :

  • La façade François 1er : Elle est à l’image du style de Chambord comme l’on pourrait l’imaginer. On y retrouve particulièrement, au niveau du corps central, des insertions d’ardoise, mais aussi dans les cheminées sans oublier des meneaux au niveau des fenêtres. Les tours situés dans les ailes du XVIIe siècle ne font pas exceptions et héritent aussi du style de Chambord. Au XIXe siècle, l’aile gauche de la façade a connu quelques travaux ce qui lui a permis d’être rehaussée, ce qui n’était pas le cas de l’aile droite qui accueillait les activités locales ou traditionnelles. Ce n’est pas tout, pour donner une beauté particulière à la façade François 1er, l’on y voit qu’à chacun de ses côtés, il y est installé des chapiteaux d’origines « château de Bury » d’une part et « Lafargue » d’autre part. un peu plus haut, l’on peut constater une sculpture magnifique de la Vierge, qui est en effet, une réplique d’une Vierge en bois qui existait au XVe siècle, et fait toujours partie du patrimoine du château de Cheverny. Plusieurs touches sont posées au niveau de cette façade afin de la rendre impressionnante.
  • La façade Louis XII : tout aussi magnifique que la première, elle allie l’ère gothique avec le début de la Renaissance, en gardant le style Louis XII. Des plis de serviette (motif gothique) et une salamandre (sur le heurtoir) sont la preuve de ce mélange, qui est plus que réussit. L’on peut aussi lire un peu plus haut en grec, les mots de Louis de la Saussaye qui disaient « Petite est la maison, mais ô combien heureuse, si d’amis, elle est remplie ».
  • La cour d’honneur : elle se situe juste devant la façade François 1er. Ce qui la caractérise et est très frappant, est sans aucun le houx âgé de minimum 500 ans qui y est planté. Il chasserait selon les idées reçues, le mauvais sort.
  • Le parc : Anciennement conçu dans le style français, le parc a retrouvé une autre vie au XIXe siècle grâce à Monsieur Louis de la Saussaye. Des arbres multiséculaires mis au sol depuis au moins trois siècles, sans oublier des séquoias d’Amérique et un cèdre bleu, donnent à ce parc, l’un des sites les plus attrayants du château de Troussay
  • Le musée de Sologne/exposition sur les domestiques : Eh oui Troussay a un autre centre d’intérêt : le domaine solognot. Le musée de Sologne, aujourd’hui, vaut le détour grâce à ses expositions régulières sur la domesticité du XIXe siècle.

Avis des voyageurs

Découvrons ensemble, ce que pensent les voyageurs du château de Troussay

  • Avis 1 : « Parfait ! Un château chargé d’histoire à visiter car cela change des grands châteaux et l’accueil est parfait »
  • Avis 2 : « Un petit bijou dans un écrin de verdure ! Superbe endroit à visiter. Jolies balades à faire dans le parc. La propriétaire est adorable. Ce château est très joli, riche en détail d’architecture. Très bonne surprise de la visite intérieure, très fourni en meubles et tableaux. »
  • Avis 3 : « J’y suis allé pour une simple visite. Un château à l’histoire originale, fort bien entretenu, meublé de belles choses, habité et vivant, où l’on vous accueille chaleureusement. Un endroit où on se sent chez soi. Sa taille modeste et son petit parc le rendent attachant D’autant plus qu’aucun gadget ‘’spécial touristes’’ ne vient détruire l’harmonie sereine qui émane de ce lieu »

Nous voilà à la fin de la découverte du Château de Troussay, faites aussi un tour pour vous faire une idée personnelle.