Que faut-il savoir à propos du chateau Guedelon

Il existe des sites ou des monuments historiques qui vous charment après une visite. Le château Guédelon en fait partie et il faut dire que c’est le deuxième site le plus visité de sa région. En effet, il est situé dans la région de Bourgogne, plus précisément dans la commune de Treigny. Dans cet article, vous allez tout découvrir sur ce château.

Le château Guédelon, un projet de chantier en construction

Guédelon tient son nom de la forêt qui l’avoisine et pour être plus précis, il ne s’agit pas encore d’un réel château. En effet, il s’agit plutôt d’un immense chantier de construction d’un château fort. C’est d’ailleurs le premier depuis plus de cinq siècles. L’idée d’un tel projet est née du propriétaire du château de Saint Fargeau, Michel Guyot. Pendant qu’il se lançait dans des études archéologiques, l’initiative de construire un château fort au cœur de notre ère le submergea. Mais, la particularité de ce projet est sublime : Michel Guyot souhaitait édifier un château fort en se servant des mêmes méthodes de construction qu’au Moyen-Âge.

Le projet se montre rapidement difficile à réaliser. Entre les difficultés administratives et les difficultés budgétaires, Michel Guyot mit en place une association. Il s’agit de l’association Guédelon qui sera composée d’un comité scientifique avec des historiens, des archéologues, et des architectes. L’objectif était de rendre pratiques les connaissances théoriques afin de maîtriser au mieux les moyens de travail pour la construction du château.

Par la suite, l’équipe fut confrontée à un autre défi : trouver l’emplacement parfait pour abriter le château. C’est ainsi qu’un territoire proche d’Auxerre fut choisi, car il offrait toutes les matières premières nécessaires. Il s’agit notamment de la forêt avec ses bois, d’une terre argileuse et d’une carrière. En réalité, le projet fut conçu avec une précision de taille. À cet effet, le dessin des plans du château fut confié à la rigueur de Jacques Moulin, l’architecte en chef des Monuments historiques.

Chaque conception, qu’il s’agisse des ateliers ou des logements, doit être réalisée à l’ancienne avec les techniques et les conditions du Moyen-Âge. On retient alors que le château est simplement la résultante d’une forte passion médiévale. Au surplus, vous devez savoir que les travaux de construction du château furent lancés en 1997. Un an plus tard, son accès est rendu public aux touristes.

Le château Guédelon, un site qui attire des milliers de touristes

Depuis près de 20 ans, le chantier médiéval du château Guédelon est devenu un lieu de référence où curieux et amoureux des monuments médiévaux viennent se ressourcer. On compte d’ailleurs plus de 300 000 visiteurs par an, ce qui fait du chantier le deuxième site le plus visité après les Hospices de Beaune. Et quand on sait que les travaux de construction vont durer jusqu’en 2025, il y a de quoi vous empresser pour le visiter périodiquement.

Vous aurez ainsi l’occasion de suivre l’évolution du château. Par ailleurs, il faut préciser que les visites se font à partir des derniers jours de mars et s’achèvent en novembre. De plus, vous avez accès à une visite guidée ou libre. Toutefois, il est toujours agréable de profiter de la compagnie d’un guide.

En effet, le chantier s’étale sur près de 10 hectares et il faut avouer que faire une visite libre est un choix assez risqué. Avec un guide, vous pourrez vivre chaque détail du laboratoire que forme le château en construction. Par exemple, vous aurez la possibilité de voir les ouvriers à l’œuvre et même de leur poser des questions. Ils se feront un plaisir de vous expliquer leurs connaissances et leurs rôles.

Le château Guédelon, un chantier avec une main-d’œuvre organisée

Le chantier de construction du château fort emploie plus de 50 ouvriers par an. Il s’agit de salariés et il faut ajouter que des bénévoles acceptent également d’apporter leurs pierres à l’édifice. Il en est de même pour des scientifiques et des médiévistes qui sont sollicités pour contrôler chaque action posée par les ouvriers.

Pour les travaux liés aux pierres, vous pouvez voir les maçons, les tailleurs de pierres et les carriers. En ce qui concerne les travaux de bois, on retrouve les bucherons et les charpentiers. Les charpentiers sont particulièrement chargés des échafaudages, des coffrages des ponts et des portes. On n’oublie pas également la présence des herboristes, des forgerons, des teinturiers, des vanniers et des potiers.

Les potiers sont exclusivement chargés de travailler l’argile. Et pour cela, ces ouvriers doivent aller en chercher dans la forêt. Quant aux vanniers, ils conçoivent l’ensemble des paniers, des étuis des gourdes et des seaux. Leur travail est répétitif, car il faut fréquemment changer les étuis des gourdes par exemple.

Enfin, vous devez retenir que chaque année, les ouvriers disposent d’un programme précis sur lequel travailler. En 2017, les ouvriers ont continué la construction de la future chambre seigneuriale qui est le deuxième niveau de la tour maîtresse. Par contre, 2018 est l’année où les ouvriers devront monter la charpente de la tour de la chapelle. De l’autre côté, ils devront ériger la porte entre les deux tours afin de tracer l’accès principal du château.

En attendant 2025, le château Guédelon en construction reste un grand laboratoire de plusieurs découvertes.