Que faut-il savoir à propos du chateau d’Ussé

Le chateau d’Ussé, l’un des plus anciens au monde !

Il était une fois, le château d’Ussé…

Surnommé le diable de Saumur, le premier seigneur d’Ussé fut Guelduin, un chef viking en l’an 1004. Le premier à bâtir une forteresse en bois, il portait les couleurs du comte de Blois Thibaut II, et ensuite d’Eudes II. Guelduin était non seulement seigneur d’Ussé, mais également seigneur de Saumur et de Pontlevoy. En 1040, le fils de Guelduin, Gueldin II, lance la construction du premier château de pierre. En l’an 1099, c’est le tour d’Olivier d’Ussé d’être le seigneur. Jean V de Bueli qui était en 1424, le seigneur d’Ussé et le comte de Sancerre, faisait la construction de la base architecturale du château, tel qu’il est aujourd’hui. Cela se passait au moment où la guerre des Cent Ans finissait.

Jean V de Bueil mourut en 1477, et son fils Antoine qui a repris la seigneurie d’Ussé depuis 1456, se marie à Jeanne de Valois en 1462. C’est la fille de Charles VII et d’Agnès Sorel. Sa dote s’éleva à 40.000 écus d’or. Antoine commence la construction du château dans un style représentatif du XVe siècle en 1460. Croulant sous des dettes, le château d’Ussé est acheté en 1485 par Jacques d’Espinay à Antoine de Bueil. Jacques d’Espinay est un breton. C’est le fils de François II de Bretagne, alors chambellan. Jacques d’Espinay, sous le roi Charles VIII et le roi Louis XII, devient aussi chambellan. Puis, il devient ensuite le grand maître d’hôtel de la reine. Il continue la construction du château d’Ussé et crée la collégiale en 1521. Il l’a destiné à être la chapelle funéraire de la famille. Les travaux sont poursuivis par Charles le fils de Jacques et sa femme Lucrèce de Pons. Ils sont succédés en 1534 par leur fils René. Enfin en 1538 le 11 août, la chapelle est consacrée et dédiée à sainte Anne. René se retrouvant surendetté, le château lui est acheté par Suzanne de Bourbon en 1557. Louise de Rieux, fille de Suzanne, offre le domaine à René de Lorraine, le marquis d’Elbeuf sous forme de dot. Le duc de Nemours, Henri de Savoie, l’obtient à son tour par mariage. Il mourut en 1620. Différents propriétaires se succèdent dès lors, jusqu’en 1659, où le marquis de Valentinay, Thomas Bernin, alors secrétaire du roi, le rachète.

Les jardins du château sont aménagés en 1664, selon les dessins de Le Nôtre. La châtellenie d’Ussé se transforme en marquisat en 1700, à la faveur du receveur général des finances à Tours, Louis II Bernin de Valentinay. Il était ami à Charles Perrault, qui fut reçu à plusieurs reprises au château. Les terres de Rivarenne et Bréhémont faisaient partie du domaine.

Maintenant contrôleur général de la Maison du roi, Louis Bernin se marie en 1691 à Jeanne-Françoise Le Prestre de Vauban. Elle est la seconde fille du maréchal de France. De leur union naissent 3 enfants : deux filles dont la plus jeune devient religieuse à Sainte-Marie-de-Saint-Denis, et un garçon, Louis, marquis d’Ussé. Jeanne-Françoise meurt en 1713, le 14 novembre.

Plusieurs fortifications sont apportées au château grâce à Vauban. Une partie de  » la Henriade  » y aurait été écrite par voltaire, qui y aurait séjourné. Le château est vendu par les descendants de Louis Bernin de Valentinay en 1780. En l’an 1807, Roger de Chalabre alors propriétaire du château, le vend à Amédée-Bretagne-Malo de Durfort qui revient d’Angleterre, et qui avait déjà acheté le château du Duras. François-René de Chateaubriand, ami de Claire de Kersaint, la femme du duc de Duras y aurait écrit une partie des  » Mémoires d’outre-tombe « . Les cèdres du Liban qu’il a ramené de terre sainte, peuvent toujours être vus non loin de la chapelle. Les châtelains du temps de Louis XVIII, se sont vus offrir le portrait du roi, par le roi en personne. De nos jours, il est toujours accroché au de l’escalier d’honneur.

Pierre-Charles Dussillion, un architecte français, fut employé pour restaurer le château d’Ussé. Le château d’Ussé fut transmis par la dernière descendante des Duras, à son petit-fils par alliance, le duc de Blacas. Les descendants du duc y sont toujours propriétaires jusqu’à présent.

Le château d’Ussé… le château de la Belle au Bois dormant

Charles Perrault qui fut un habitué du château, s’en serait inspiré pour écrire le conte de « la Belle au bois dormant ». De nos jours, une mise en scène du conte est installée tout le long du chemin de ronde. La mise en scène est faite avec des statues de cire. Le décor charmant du château s’y prête parfaitement.

Situé au milieu de la vallée des Châteaux de la Loire, le château d’Ussé possède un beau jardin qui abrite une chapelle. Des calèches sont exposées dans les écuries du domaine. L’intérieur du château a été savamment aménagé pour intriguer les visiteurs. En effet, la majeure partie consacrée à la princesse Aurore, héroïne du conte de la Belle au Bois dormant. En effet, la famille propriétaire du château depuis près de 200 ans maintenant, a décidé d’en ouvrir les portes au public. Les visiteurs pourront y découvrir le mode et la vie du château selon les époques, ainsi qu’une représentation du conte en personnages de cire. On trouve au château, un jeu de pistes conçu pour les enfants, qui partiront ainsi sur les traces de Charles Perrault, chercher des indices.

Au château d’Ussé, une nouvelle exposition avec des thèmes différents sur la mode, est à découvrir, à chaque année. Le château d’Ussé se trouve au 37420 Rigny-Ussé, au contact : + 33 2 47 95 54 05. Le prix d’entrée pour les adultes est de 14 euros par personne. Pour les enfants de 8 à 16 ans, il est de 4 euros par enfants et pour les moins de 8 ans, l’entrée est gratuite.

Le château d’Ussé, transmit au fil du temps de génération en génération, a beaucoup à raconter. De plus, il a connu de nombreuses personnalités qui y ont séjourné et laissé leur empreinte. Alors, allez visiter le château de la Belle au Bois dormant. Peut-être seriez-vous la personne qui la réveillera d’un baiser d’amour !